ŒNS

Club d'œnologie de l'ENS et l'ENC


Phélan Ségur

Description de la séance

Liste des vins

Compte-rendu de la séance

Nous restons à Bordeaux cette semaine en nous rendant à St-Estèphe avec Château Phélan Ségur, qui tient une place de choix parmi les Grands Crus du Médoc. L'intervenant est ici Fabrice Bacquey, qui travaille sur le chai à Phélan Ségur.


Mais avant cela, vous avez sans doute déjà remarqué que parfois, sur des commentaires de dégustation un peu fouillés, vous retrouvez consignés des arômes de fruits ou de fleurs improbables, mais que vous ne découvrez jamais en mettant le nez dans votre verre? Sachez que, pour certains effluves, vous aurez beau chercher, vous ne les sentirez pas car vous y êtes insensibles: on parle alors d'anosmie. Et par exemple, à peu près 40% de la population serait anosmique à la violette. De quoi se dédouaner... (même si cette excuse n'est pas valable pour la plupart des senteurs)
Place à la dégustation.

Frank Phélan, 2010
Composé à parts égales de cabernet sauvignon et de merlot, le second vin du château contient une fraction de raisins avec des parcelles de moins de dix ans.
Le nez est chaud, et un peu capiteux aussi, et repose sur des fruits rouges. La bouche est un tantinet framboisée, et les tannins relativement ronds pour le millésime, c'est plus frais en bouche que ne laisse le présager le nez.

Château Phélan Ségur, 2011
Composé à 55% de cabernet sauvignon et à 45% de merlot.
Pour ce premier vin, le nez est plus boisé, légèrement plus musqué aussi. La bouche cherche son équilibre sur l'acidité, les tannins sont agressifs en mi-bouche et gagnent à vieillir.

Château Phélan Ségur, 2010
Composé à 51% de cabernet sauvignon et à 49% de merlot.
Le premier nez est gras et évoque du jambon sec, puis l'on se rend compte que c'est assez fermé: on sent un peu de griotte, de poivre et un petit côté cacaoté. La bouche est un peu grasse, bien rectiligne avec une belle structure; on pressent un bon potentiel mais le tout est relativement fermé aujourd'hui.

Château Phélan Ségur, 2009
Composé à 58% de cabernet sauvignon, 2% de cabernet franc et 40% de merlot.
Le nez est cacaoté, crémeux et la croûte de pain s'ajoute à la mûre. La bouche est ici très gourmande, grasse et caféinée. Un troisième nez révèle des épices comme un peu de piment.

Château Phélan Ségur, 2008
Composé à 60% de cabernet sauvignon et 40% de merlot.
Le nez est torréfié et se partage entre fraise des bois, mûre et coco. La bouche est gourmande et ronde, mais moins grasse que 2009. En contrepartie, elle sera moins capiteuse aussi, et c'est sans doute pour cela que cette bouteille me sera la plus agréable de la soirée.

Château Phélan Ségur, 2003
Composé à 52% de cabernet sauvignon et 48% de merlot.
Le nez est bien évolué ici: on y perçoit fraise des bois, kirsch, cacao et aussi des notes animales. C'est un peu chaud, mais plutôt relativement frais quand on se souvient que c'était là l'année de la canicule. La bouche est conforme à cela, fraîche en mi-bouche, avec des tannins bien fondus et une fin de bouche qui commence à évoquer des vins mutés, avec une légère impression de sucrosité.

Merci à Fabrice Bacquey qui a eu le courage de venir nous présenter Phélan Ségur après avoir passé toute la journée au salon de l'UGCB.